Ecrit par le 4,Avr,2015 dans Blog, Fiches sur les oeuvres | 0 commentaire

le pere goriot_Balzac

Le Père Goriot, Balzac 1835

 

 

1- Résumez l’histoire en quelques mots :

 

Le père Goriot est un christ de la paternité, il s’est dévoué corps et âme pour ses deux filles Anastasie et Delphine au point de se démunir et de sombrer dans la plus grande pauvreté. Ce roman d’apprentissage raconte la tragédie du Père Goriot, un homme d’origine modeste qui s’est enrichi comme vermicellier durant la révolution, et qui après une période d’ascension sociale tombe progressivement dans la misère. Il se dépouille de sa fortune pour installer ses deux filles dans les hautes-sphères. Ayant honte de la façon dont s’est enrichi leur père, elles le renient et ne lui rendent visite que pour lui demander de l’argent.

Le roman s’ouvre sur la description de la sordide et insalubre pension Vauquer,  une pension parisienne située dans la rue Neuve-Sainte-Geneviève. Il viendra y séjourner tout d’abord avec un statut social élevé puis avec un statut de pauvre. On le voit ainsi gravir les étages au fur et mesure de sa déchéance. La veuve, Mme Vauquer, espère en vain se remarier avec lui et l’affuble par dépit du sobriquet de père Goriot tant il se prive pour ses filles.

Dans la pension on compte sept pensionnaires : Melle Couture et Melle Victorine Taillefer, Vautrin, Bianchon, Eugène de Rastignac, Jean-Joachim Goriot et Poiret.

A fin du roman le père Goriot meurt dans la solitude sous le regard compatissant de Rastignac et Bianchon. Seule sa fille Delphine de Nucingen viendra le voir peu avant sa mort. C’est Bianchon, l’étudiant en médecine, qui financera l’enterrement du père Goriot.

 

 2- A quelle fresque romanesque appartient ce roman ?

La Comédie humaine. Cette fresque comprend plus de 90 ouvrages échelonnés entre 1820 et 1850. Balzac veut faire « une histoire naturelle de la société française », il veut être « l’historien des mœurs » de la société française.

Ses récits sont répartis en trois grands ensembles :

  • Etudes de mœurs
  • Etudes philosophiques
  • Etudes analytiques

 

Dans les œuvres de La Comédie humaine on trouve le principe du retour du personnage et des renvois d’un roman à l’autre.

 

3- En quoi consiste le réalisme balzacien ?

 

Balzac s’attache à décrire la société française entre la révolution et la monarchie de juillet. Il montre les réalités que la littérature ne veut pas montrer à cause de leur laideur ou de leur vulgarité.

Il créé des personnages-types représentatifs d’un groupe d’individus. C’est la théorie du personnage, inspirée entre autres de Lavater dans son essai intitulé La physiognomonie. Toutes les descriptions sont organisées de façon à établir un lien de cause à effet entre le milieu, l’environnement du personnage, son portrait physique et son portrait moral. Pensons à la pension Vauquer, un lieu sordide et mesquin qui reflète la laideur tant physique que morale de Mme Vauquer tirant profit de la misère de ses pensionnaires.

 

Le réalisme balzacien c’est donc :

  • Des récits véridiques et réalistes fruits d’une observation sociologique de la société française.
  • Le souci du détail en créant un effet de réel.
  • L’utilisation des discours rapportés, des citations en faisant parler les personnages.
  • L’ironie satirique du narrateur.

 

 4- Pourquoi Eugène de Rastignac dit en s’adressant à Paris « A nous deux maintenant ! » à la fin du roman ?

C’est un défi qu’il se lance à lui-même, il tire les leçons de l’histoire tragique du père Goriot. Il a bien compris que s’il veut réussir et s’élever dans la société dans une ville comme Paris lieux de toutes les intrigues et de tous les vices, il va devoir être plus averti et moins naïf que le père Goriot. Rastignac décide d’être sans scrupules et plus opiniâtre au-delà de toute considération morale. Pour réussir il en conclut qu’il faut être arriviste.

 

5- Qui est Eugène de Rastignac

C’est un jeune étudiant de milieu modeste venu de province pour étudier le droit. Il est vite ébloui par la vie parisienne et abandonne ses études pour percer dans la société. Il assiste à la déchéance du père Goriot et en tire des leçons cyniques.

 

6- Qui est Bianchon ?

C’est un étudiant en médecine ami avec Rastignac et qui s’occupera médicalement de Goriot lorsqu’il sera en convalescence. Il s’occupe également des frais d’enterrement de ce dernier, alors ruiné.

 

7- Qui est Melle Victorine Taillefer ?

C’est une jeune femme, fille d’un riche commerçant qui refuse de la reconnaître et qui s’est réfugiée à la pension Vauquer.

 

8- Qui est Poiret ?

Un pensionnaire rentier épris de Melle Michonneau.

 

9- Qui est Melle Couture ?

C’est la veuve d’un commissaire-ordonnateur, Victorine Taillefer est sa pupille.

 

 10- Qui Mme Vauquer ?

C’est une veuve âgée de 50 ans environ qui tient la pension.

 

11- Qui est Vautrin alias Jacques Collin ou Trompe-la-Mort ?

C’est un ancien forçat accusé par erreur d’un crime qu’il n’a pas commis. Depuis 1815, il se cache à Paris sous le nom de Vautrin. Il est probablement trahi par un ancien camarade du bagne, surnommé Fil-de-Soie. À l’aide de Mlle Michonneau, qui découvre la marque « T. F. » sur l’épaule de Vautrin, on peut l’arrêter et l’envoyer au bagne de Rochefort.

 

12- Qui sont les filles du père Goriot ?

Anastasie de Restaud , fille aînée du père Goriot qu’elle a pratiquement renié, elle est la maîtresse de Maxime de Trailles dont elle paie les dettes à l’usurier Gobseck.

Delphine de Nucingen, fille cadette, femme du baron de Nucingen, qu’elle a épousé en 1808. Delphine n’aimant pas son mari est, au début de l’histoire, la maîtresse de de Marsay. Ce riche banquier ne lui donne que le strict nécessaire. C’est pourquoi Delphine est toujours à la recherche d’argent. Elle devient la maîtresse de Rastignac et s’installe un moment avec lui dans un petit appartement aménagé par le père Goriot. Ce dernier espère finir ses vieux jours avec eux mais est vite déçu.

A la fin du roman le père Goriot demeurant au troisième étage, agonisant, hébété par la maladie et sénile réclame en vain la visite de ses filles ; il s’efforce de rester en vie pour les voir. Il ne recevra qu’une courte visite de Delphine de Nucingen alors qu’il sera sur le point de mourir.

 

 

Partager cet article