Ecrit par le 19,Juin,2015 dans Blog, Commentaires de textes | 0 commentaire

Commentaire composé

Jeannot et Colin, Incipit

« Jeannot et Colin » Incipit du conte philosophique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

François-Marie Arouet dit Voltaire est un écrivain et philosophe des Lumières. C’est une personnalité engagée au même titre que Rousseau, Diderot et Montesquieu ;  il joue un rôle essentiel dans l’émergence des nouvelles idées et de l’esprit de revendication propres au XVIIIème. Mis à part ses écrits philosophiques, satiriques et dramaturgiques, la  postérité retient en premier lieu ses contes philosophiques du fait de leur portée didactique et satirique.

Jeannot et Colin est un conte philosophique écrit en 1764, qui raconte comment l’amitié entre deux jeunes hommes sortis de l’adolescence est ternie par l’ascension sociale de l’un d’entre eux. La vanité de Jeannot est ainsi critiquée au profit de la bonté et de l’humilité de son ami Colin. Le passage que nous avons à étudier se situe au début du conte, il s’agit de l’incipit. Il a pour fonction d’informer et d’accrocher le lecteur pour le guider dans sa lecture.

Une question semble incontournable, à savoir, dans quelle mesure cet incipit de conte philosophique revêt-il les caractéristiques de l’apologue ?

Pour ce faire, nous caractériserons le fonctionnement de cet incipit (I) ; puis, nous verrons comment se met en place les deux portraits antithétiques des deux amis (II) ; enfin, nous analyserons l’ironie satirique voltairienne (III).

 

 I- Un incipit de conte philosophique original

 

1- On donne les informations nécessaires à la compréhension de l’histoire : le temps, le lieu, les personnages et l’histoire. Deux amis de niveaux social différents Jeannot et Colin vivent en Auvergne. La promotion sociale de l’un précipite son départ à Paris et les séparent. Jeannot devient vaniteux et toise son ancien ami qui pleure de tristesse.

2- Un cadre réaliste

Cela donne au récit un caractère de vérité et annule la distance temporelle; « la ville d’Issoire en Auvergne » » ; de même le présent de narration : Quelques temps après un valet de chambre arrive en poste et apporte une seconde lettre ... »

 

3-Un cadre atemporel et universel

Ce conte ne donne aucune précision temporelle, ainsi cette histoire revêt également un caractère universel. L’histoire de Jeannot et Colin exemplifie une morale à la manière de l’apologue. C’est un conte philosophique.

 

 

 

II- Deux portraits antithétiques stéréotypés à la manière du conte

 

Le portrait bref est stéréotypé renvoie à l’économie du conte mais également à la portée symbolique et universelle de ces deux personnages. On reconnaît là l’esthétique de l’apologue qui illustre une moralité en l’exemplifiant par un récit.

1-Deux portraits physiques similaires

2-Deux statuts sociaux antithétiques

3-Deux caractères antithétiques

 

 

 II- L’ironie satirique voltairienne

 

 

1- Le style coupé, la critique implicite :

L’asyndète et la parataxe masquent volontairement les liens de cause à effet parfois retentissants et incisifs ; Voltaire laisse au lecteur l’initiative de reconstituer le raisonnement et se protège ainsi de la censure.

 

2- L’ironie voltairienne, trois procédés :

  • La citation
  • L’antiphrase
  • L’exagération

 

 

3- Le conte philosophique, une arme pour se protéger de la censure

Voltaire utilise un récit avec des personnages fictifs à une époque indéterminée pour défendre ses idées sans être inquiété. La satire de Voltaire est indirecte, elle s’appuie sur la force persuasive du conte philosophique.

 

Au terme de notre réflexion il va sans dire que ce conte philosophique entre dans le genre argumentatif de l’apologue. Le récit sert et illustre une morale, c’est un apologue, le registre utilisé est à la fois didactique et argumentatif. L’utilisation du conte philosophique permet également à l’auteur de se protéger de la censure et de critiquer indirectement la société de son temps. Le conte philosophique rentre donc dans la catégorie de l’argumentation indirecte.-

Partager cet article