Ecrit par le 29,Mai,2014 dans Blog, Fiches de méthode | 0 commentaire

echafaudage

 Le plan de votre dissertation fonctionne comme un échafaudage, il va porter votre réflexion, s’il est bien construit alors il aura un impact véritable sur votre lecteur.

 

 

I- Les différents types de plans

 

1-Le plan thématique

Si le sujet porte sur la rencontre amoureuse dans la littérature vous pourrez suivre le plan suivant :

I-Le roman ; II- Le théâtre ; III- La poésie.

 

2- Le plan analytique plus courant en histoire et économie

I-La situation ; II- Les causes ; III- Les solutions

I – La situation; II- Les causes; III- Les conséquences

I- Avantages; II- Inconvénients; III- Solutions

 

3- Le plan dialectique, celui qui nous intéresse pour le bac de français

I-Thèse ; II-Antithèse ; III-Synthèse

 

II-Un marquage typographique nécessaire 

Si l’on devait utiliser une image on dirait que la dissertation  ce sont 5 feuilles disposées sur une table.

La première feuille représente l’introduction, les trois suivantes sont respectivement la thèse, l’antithèse et la synthèse, et enfin la dernière constitue la conclusion.

Il y a donc 5 parties dans une dissertation. Ces 5 parties doivent se dessiner sur votre copie.

Pour ce faire, il faut sauter trois lignes entre l’introduction et la première grande partie, la dernière partie du développement et la conclusion.

Il faut sauter deux lignes entre la thèse et l’antithèse, puis l’antithèse et la synthèse.

 

III- Le plan dialectique, hérité de la disputatio philosophique

 

Démontrer vs argumenter :

On démontre une vérité scientifique et l’on argumente une opinion.

Pour défendre une opinion il faut donc savoir bien parler et utiliser la rhétorique.

La dissertation est une arme rhétorique. En effet, pour obtenir l’adhésion du lecteur il va falloir utiliser la force des mots, convaincre par des arguments logiques.

C’est un acte de délibération, on va peser le pour et le contre pour construire une opinion éclairée et réfléchie.

 

IV – Plan détaillé de la dissertation

 

Les 3 parties du développement thèse, antithèse et synthèse sont chacune construite sur ce modèle :

 

I – Affirmation 1 avec reprise des termes du libellé

1)      Argument 1, exemple 1 et explication de l’exemple

2)      Argument 2, exemple 2 et explication de l’exemple

3)      Argument 3, exemple 3 et explication de l’exemple

 

II- Affirmation 2 avec reprise des termes du libellé

1)      Argument 4, exemple 4 et explication de l’exemple

2)      Argument 5, exemple 5 et explication de l’exemple

3)      Argument 6, exemple 6 et explication de l’exemple

 

III- Affirmation 3 avec reprise des termes du libellé

1)      Argument 7, exemple 7 et explication de l’exemple

2)      Argument 8, exemple 8 et explication de l’exemple

3)      Argument 9, exemple 9 et explication de l’exemple

 

Faire une transition entre les grandes parties et utiliser des connecteurs logiques pour amener chaque sous-partie (tout d’abord, de plus, par ailleurs, cependant, or, enfin, en outre également, ainsi)

 

 

 

Partager cet article