Ecrit par le 12,Oct,2014 dans Blog, Fiches de méthode | 0 commentaire

bulb

 

L’écriture d’invention est la troisième épreuve du bac du français au choix avec le commentaire et la dissertation. Ces trois épreuves sont toujours à relier avec le dossier : objet d’étude, questionnaire et textes du corpus. Les sujets du bac sont toujours contextualisés dans un dossier. Cela peut donner des pistes.

 

 

A- Le sujet d’invention est soit argumentatif…

 

 

Et dans ce cas on demande à l’élève de mener une discussion argumentée. Ce peut être :

 

Un article (polémique, critique, éditorial).

Une lettre (correspondance, courrier des lecteurs, lettre ouverte, lettre fictive d’un personnage, présent le corpus).

Un monologue délibératif.

– Un dialogue, un discours argumentatif.

 

Affirmation (thèse)-argument-exemple-explication de l’exemple

 

 

 

B- Le sujet d’invention est soit un exercice d’écriture non argumentatif…

 

Le sujet d’invention fait appel  à l’imitation.

 

On demande à l’élève d’écrire à la manière de…

 

Nous sommes dans le pastiche, savoir imiter un style d’écriture le

plus fidèlement possible.

 

 

Le sujet d’invention se réfère à la première étape de l’élaboration du discours en rhétorique :

 

-Inventio < invention

-Dispositio

-Elocutio

-Actio

-Memoria

 

Inventio : la liste de tous les arguments logiques et pathétiques (qui font appel à l’émotion : éthos, figures de styles etc.)

 

Pour imiter un texte il faut s’être approprié sa spécificité, sa dimension littéraire pour :

 

– le reproduire,

– le prolonger,

– s’en démarquer,

– le critiquer.

 

L’élève a toujours un texte support dont il doit s’inspirer. Avant toute chose il doit l’analyser, faire une explication linéaire et repérer les procédés stylistiques spécifiques à l’auteur.

 

– Figures de styles chères à l’auteur.

– Registre (comique, tragique, pathétique, ironique, romantique etc.).

– Niveau de langue (familier, courant ou soutenu).

– Champs lexicaux favoris de l’auteur.

 

 On demande alors à l’élève de faire un exercice de :

 

1- Transposition : on vous demandera de changer de registre (passer du tragique au pathétique); ou de point de vue (passer d’un narrateur omniscient à une focalisation interne par exemple).

 

2- Amplification :

– Mettre un dialogue ou une description dans un récit.de faire un exercice de

– Développer une ellipse narrative « six semaines s’écoulèrent » que s’est-il passé durant ces 6 semaines développez).

– Inventer la fin d’un récit.

 

Exemple de sujet :

 

Dans un récit de Victor Hugo on peut vous demander de faire écrire une lettre à un des personnages. Dans ce cas il faut rester dans le ton du roman, respecter le style et le registre du texte.

 

 

Caractériser un style, exemple :

 

Victor Hugo : hyperbole, oxymore, amplification et emphase, registre pathétique. Une esthétique romantique.

 

Voltaire : style coupé, il ne fait pas apparaître les connecteurs logiques. Pour se protéger de la censure et ne pas choquer il préfère le style coupé, implicite. Il dit des choses polémiques sans que l’on puisse prouver qu’il les a dites, il se protège de la censure.

 

 

Partager cet article