Ecrit par le 9,Avr,2014 dans Blog, Conseils Pratiques, page entree | 0 commentaire

Anticipez dès à présent et mettez tous les atouts de votre côté !

les oraux du bac de français

Vous devrez mettre au point une stratégie argumentative sans perdre de vue les trois objectifs suivants :

– savoir se faire écouter: être audible et maîtriser le langage extra-verbal;

– savoir se faire comprendre: être clair et concis;

– savoir se faire entendre: obtenir l’adhésion du jury sur vos propos.

 

La première impression donne le ton de l’échange. En réfléchissant à l’image que vous voulez donner de vous, vous devez réfléchir à l’image vous souhaitez donner de l’autre ! Pour gagner des points sur la présentation, il vous faudra donc valoriser le Jury, sa position, ses compétences. Ne cherchez pas à vous positionner sur un pied d’égalité, respectez les codes de l’épreuve et évitez d’emblée les marques de familiarité ! Adoptez les règles de politesse conventionnelles.

En arrivant dire bonjour et se présenter prénom + nom

La façon dont vous entrez dans le discours est révélatrice de votre personnalité, aussi les épreuves orales du bac de français sont-elles un enjeu de taille pour tous les lycéens ! Il faut affronter l’autre et se dévoiler avec ses qualités et ses défauts. Ce n’est pas toujours facile et le trac peut parfois vous jouer des tours ! Contrairement à l’écrit qui suppose une communication différée, l’oral implique un échange immédiat. On ne peut ni retourner en arrière ni se corriger faute de ne pas paraître crédible. Egalement, le moindre geste, tic, ou défaut langagier vous trahit. Ce sont autant de pièges que vous allez devoir anticiper et apprendre à déjouer.

La première qualité d’un bon orateur est avant tout de donner envie qu’on l’écoute! Pour cela vous devez avoir une stratégie gagnante pour capter régulièrement l’attention de votre auditoire tout au long de votre prise de parole. Le jour J, devant le Jury du bac il vous faudra :

placer votre voix, on doit bien vous entendre et vous devez avoir de l’assurance!

développer une fluidité verbale, ménager une pause avant chaque grande idée et permettre au jury d’assimiler ce que vous dites;

enchaîner logiquement vos idées, avoir un plan détaillé et vous appuyer sur vos notes.

Afin de rendre votre discours vivant invitez régulièrement le jury au dialogue par le regard, pour cela n’hésitez pas de temps à autres à utiliser des tournures interrogatives et exclamatives.

Pour devenir captivant, soyez naturel ! On n’attend pas d’un lycéen qu’il s’exprime comme un Cyrano de Bergerac, pas de ton emphatique ou pompeux. Soyez convaincu, dynamique et sachez moduler votre voix en fonction de l’importance de votre propos. De même, soignez le débit de votre voix, ménager des pauses entre les grandes idées de votre discours. Il faut laisser au jury du bac le temps d’assimiler le fil de votre pensée!

Par ailleurs, au moment de la lecture à haute voix du texte à analyser, faites une lecture nuancée et expressive. Ce moment est très important, il éclaire le jury sur votre degré de compréhension du texte. Un texte bien lu est avant tout un texte bien compris ! Une voix blanche, neutre et monotone, ne ferait qu’endormir et ennuyer votre auditoire !

Si un bon orateur doit savoir se faire écouter, il doit également savoir se faire comprendre : être clair, concis, bien enchaîner ses idées et bâtir un plan. Son débit de parole doit être fluide et naturel, de même le volume de sa voix doit s’adapter au lieu dans lequel il se trouve – une petite salle, une classe, un amphithéâtre etc.

L’oral du bac de français ne s’improvise pas il se prépare ! Tout se joue lors du temps de préparation qui précède l’oral. Comment allez-vous rentabiliser ce temps de travail ? Vous allez élaborer la fameuse fiche guide, votre précieux aide-mémoire qui vous servira de support à l’instant T. Elle est très importante, vous ne devez surtout pas la négliger. Ce sont des notes oralisées sous forme de plan détaillé avec des mots-clés.

A quoi reconnaît-on une bonne fiche-guide ?

– n’écrivez que sur le verso de la page;

– numérotez vos pages, trois pages maximum;

– écrivez suffisamment gros pour pouvoir vous relire;

– elle peut être relue par vous-même ou une autre personne;

– elle est aérée et comporte des espaces entre les paragraphes;

– le plan du commentaire se dessine clairement sur la feuille;

– certains mots clés sont surlignés avec des couleurs différentes par regroupements thématiques.

Si votre feuille de route est bien faite vous n’avez plus qu’à vous laisser guider en la consultant de temps en temps, sans négliger pour autant votre jury.

 

A ce stade de votre exposé vous avez mis tous les atouts de votre côté, vous donnez envie qu’on l’on vous écoute, votre voix est bien placée, de plus, votre discours est audible, clair, assuré et fluide. La partie n’est pourtant pas encore gagnée ! Vous devez également obtenir la confiance et l’adhésion de votre auditoire. Convaincre ne suffit pas, il faut plaire et être persuasif. Comment ?

1- Bien construire son plan, étayer ses arguments en citant le texte 

 

2- Maîtriser et utiliser le langage extra-verbal  pour vous valoriser :

– exprimez votre concentration et votre attention :

                                 les mains décroisées sur la table;

– exprimez votre ouverture sur l’autre, votre aisance, votre décontraction :

                                 les jambes tendues sous la table;

– exprimer votre accord :

                             Hochement de la tête en avant.

Evitez de mettre la main dans vos cheveux, de vous tenir le menton, de vous gratter l’oreille, d’agiter votre stylo, de mettre vos pieds sous la chaise, de mettre les mains derrière le dos etc. Voir notre fiche détaillée pour en savoir plus.

3- Gérer son temps

Poser sa montre sur la table devant soi et la consulter de temps en temps.

 

Vous l’avez compris ! Pour réussir les oraux du bac il faut se préparer à l’avance, faire des simulations en visioconférence, se corriger et  s’exercer jusqu’à ce que vous soyez satisfait et à l’aise. Seule un pratique régulière vous permettra d’anticiper et de déjouer vos tics langagiers et vous donnera les armes pour libérer votre parole et déployer votre aisance le jour J. Convaincre c’est avant tout plaire, même si votre explication littéraire est parfaitement bâtie, une voix hésitante et angoissée, de même que des onomatopées à répétition du type « euh » peuvent vous faire perdre beaucoup de points.

 

 

Partager cet article