Ecrit par le 10,Juin,2014 dans Blog, Genres littéraires | 0 commentaire

incipit de roman

L’explication de texte a pour but de poser une question littéraire sur le texte et de mettre en valeur sa littérarité. En quoi un incipit peut-il être littéraire ? Il va à l’encontre de ce que l’on attendrait. L’enjeu de l’explication de texte sera de montrer cet écart.  Pour le repérer il faut connaître les éléments convenus d’un incipit.

 

Incipit ou début de roman

Incipit vient du latin incipio, is, ere « commencer » et signifie les premiers mots d’un texte, religieux ou non.

C’est un lieu stratégique du texte qui programme le mode de lecture. Il doit résoudre une tension entre informer et intéresser (la captation benevolentiae).

 

 

1-L’incipit définit le genre du texte : un récit au présent ou au passé

 

A- On repère les indices de l’énonciation

L’incipit sert à poser le décor, l’équilibre de départ, il représente la situation initiale dans le schéma narratif (situation initiale, élément perturbateur, péripétie, résolution, situation, finale). Le plus souvent, si le récit est au présent le temps est le présent si le récit est au passé il s’agit de l’imparfait par opposition au passé simple et l’imparfait de description. La fin d’un incipit commence avec l’utilisation du passé simple qui signifie l’entrée dans l’action.

 

 B- On repère le point de vue et le statut du narrateur

–  Narrateur omniscient, focalisation interne ou externe

–  Le narrateur est un personnage de l’histoire ou non, principal ou secondaire

–   Exple : si l’auteur = narrateur = personnage c’est une autobiographie

 

C- on repère le registre littéraire (pathétique, tragique, réaliste, romantique etc.)

D- on repère le registre de langue (familier, courant, soutenu)

 

2- L’incipit donne les informations essentielles pour programmer notre lecture : au terme de cette lecture le lecteur doit faire des hypothèses de lecture

 

– Cadre spatio-temporel : où et quand se déroule l’action

–  Présentation des personnages de l’histoire, portrait physique et moral

–  Quelle va être l’histoire?

 

 

3- Incipit doit intéresser piquer la curiosité du lecteur, la captatio benevolentiae

 

4- L’incipit  fait des choix stylistiques

Il faut repérer l’écart entre ce qui est attendu, convenu et ce que l’auteur fait. Ce sont ses choix stylistiques. Ainsi Nathalie Sarraute dans son autobiographie, Enfance, chef de file du nouveau roman, commence son incipit par un dialogue, un monologue intérieur entre le je auteur et le tu personnage. Elle lance toute une réflexion sur la véracité du souvenir et la distance temporelle. Elle joue sur la ponctuation et notamment avec les points de suspensions pour exprimer les trous de mémoires, les silences pudiques, les hésitations et les doutes.

 

 

 

L’excipit ou fin de roman

Il joue un rôle de clausule. Il fait un bilan, une conclusion sur l’action du roman. On évalue le chemin parcouru, l’évolution psychologique du personnage. Pour expliquer l’excipit il faut toujours se référer à l’incipit. Mettre en évidence un parallélisme de construction et le message de l’auteur sur son œuvre.

 

 

 

 

Partager cet article