Ecrit par le 6,Juin,2014 dans Blog, Genres littéraires | 0 commentaire

 

théâtre -scène d'exposition

Le théâtre est écrit pour être lu mais surtout pour être joué sur la scène. Sauf exception, le texte est un support pour la mise en scène.

La scène d’exposition est le plus souvent la première scène de la pièce, elle peut également correspondre aux deux ou trois premières scènes de la pièce.

 

 

Les informations délivrées par la scène d’exposition :

On prépare le spectateur on lui donne les informations essentielles pour pouvoir suivre le déroulement de l’action à venir.

 

– qui sont les personnages principaux, voire secondaires de la pièce ?

– où se déroule l’action ? Quand ?

– quoi ? De quoi s’agit-il ? Les jeunes amoureux pourront-ils finalement se marier ? L’avare réussira-t-il à protéger ses biens et marier sa fille à un riche bourgeois ?

– s’agit-il d’une comédie, d’une tragédie, d’un drame ?

 

Plusieurs types de scènes d’exposition, qui présentent l’action :

Elle est le plus souvent in medias res : on est plongé dans l’histoire sans transition

– la scène d’exposition est un monologue

– deux personnages principaux dialoguent

– deux personnages secondaires dialoguent

– un personnage principal et un confident

 

Ces dialogues préparent le spectateur et nous donnent des informations de façon indirecte. L’exposition repose sur le principe de la double énonciation.

 

Deux niveaux d’énonciation :

– les acteurs sur la scène dialoguent entre eux

– les acteurs parlent indirectement aux spectateurs

La scène d’exposition est faite pour délivrer des informations indirectes au spectateur en faisant parler les personnages : qui, où, quand, comment, quoi

 

Exemples de ce que l’on doit mettre en évidence lors d’un commentaire de scène d’exposition :

 

1-   Au XVIIème siècle, théâtre classique

 

Tragédie

– les personnages sont de rang élevé, aristocratique

– le niveau de langue est élevé, soutenu, en vers

– le sujet de l’intrigue est élevé : l’amour, la politique, le devoir, la religion

 

Comédie

– personnages issus de la bourgeoisie et du peuple

– niveau de langue familier ou courant

– intrigue bourgeoise : mari cocu, le mariage, l’argent, maître et valet, fausse dévotion, avarice etc.

Les didascalies sont moins présentes.

 

2-   XIXème siècle, le drame romantique

On se penche sur le mélange des registres : comique et tragique, pathétique dans une même pièce, mélange du beau et du laid, le grotesque.

Les didascalies sont développées pour protéger le sens voulu par l’auteur. L’importance du décor est valorisé par les didascalies. La mise en scène devient un métier et le dramaturge en tient compte. Le décor est symbolique.

 

Partager cet article